e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013 - Cour européenne des droits de l'homme  
Cour européenne des droits de l'homme
La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013
 

La Cour européenne des droits de l’homme a jugé que la Russie avait illégalement violé le droit des militants LGBT à protester contre son projet de loi discriminatoire sur la "propagande gay".

 
 
 
 

Le 6 juin 2013, plusieurs militants s'étaient rassemblés devant la Douma, le parlement russe, pour protester pacifiquement contre l'examen d’un projet de loi interdisant la "promotion de relations sexuelles non traditionnelles chez les mineurs".

Ils avaient été harcelés par un groupe de militants chrétiens orthodoxes conservateurs portant des icônes religieuses.

La police anti-émeute avait encerclé les manifestants LGBT, les avaient embarqués dans des bus et les avaient arrêtés, et condamnés à une amende pour de prétendues "infractions administratives".

Le gouvernement a soutenu que ces condmanations n’étaient pas dues l'orientation sexuelle des manifestants, mais au fait qu’ils n’avaient pas informé les autorités du rassemblement public.
Les militants ont fait valoir que les chrétiens qui soutenaient le projet de loi étaient autorisés, eux, à manifester, aucun n'ayant été appréhendé ou sanctionné par la police.

Ils ont également souligné le fait que les rapports de police citaient les slogans pro-LGBT qu'ils scandaient lors de la manifestation, ajoutant que les tribunaux russes en avaient fait référence pour justifier leurs condamnations.

Dans une décision rendue mardi 13 octobre, la Cour européenne des droits de l'homme a conclu que les mesures prises contre les manifestants "ne correspondaient pas à un besoin social impérieux et n'étaient donc pas nécessaires dans une société démocratique".

Elle a rejeté les affirmations du gouvernement russe selon lesquelles le comportement de la police n’était pas motivé par la sexualité des manifestants.

Elle a également constaté des violations du droit à la liberté et à la sûreté et du droit à un procès équitable à l'égard de tous les requérants. Leurs arrestations en dehors de la Douma ont été jugées arbitraires et la procédure administrative, prise dans son ensemble, ne leur a pas permis un procès équitable.

Le tribunal européen ordonne à la Russie de payer à chacun des requérants un montant de 5.000 euros en réparation.

C’est que la quatrième fois en trois ans que la Cour européenne des droits de l’homme constate que la Russie viole les droits des personnes LGBT.
Le pays a perdu une affaire en 2018 pour une interdiction des événements de la fierté LGBT, tandis qu'une décision de 2017 a conclu que la loi sur la "propagande gay" violait les normes des droits de l'homme. Et il y a quelques mois à peine, le tribunal a infligé des amendes pour violation de la liberté d'association en bloquant l'enregistrement des groupes LGBT.

La Cour européenne des droits de l'homme a peu de pouvoir pour prendre des mesures coercitives en cas de violations persistantes, mais les victoires judiciaires sont toujours célébrées par les groupes de défense des droits de l'homme pour le précédent qu'elles créent.

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Europe
Le Conseil de l'Europe crée une mission d'observation sur les LGBT en Pologne
 

Soucieux de la condition des personnes LGBT en Pologne, le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe souhaite regarder de plus près les prétendues "zones sans LGBT". Il va mener une mission d'enquête à distance dans les prochains jours. 
 
 
 
 
  
Nigeria
Les poursuites contre 47 homosexuels de Lagos rejetées
 

Un tribunal nigérian a rejeté mardi les poursuites engagées contre 47 hommes accusés de "manifestations publiques d'affection avec des personnes du même sexe" après une descente de police menée en 2018 à Lagos. 
 
 
 
 
  
Taïwan
Deux couples homosexuels vont se dire oui lors d'un mariage organisé par l'armée
 

Deux militaires taïwanaises et leurs compagnes de même sexe échangeront leurs consentements vendredi lors d'une grande cérémonie organisée par l'armée de ce territoire qui a été le premier d'Asie à reconnaître les unions de personnes de même sexe.
 
 
 
 
  
Réseaux sociaux
Face au Sénat américain, Twitter, Facebook et Google s'agrippent à leur joker
 

Les patrons de Twitter, Facebook et Google s'accordent au moins sur un point: la loi sur l'immunité des réseaux, que nombre d'élus veulent réformer, ne protège pas que les plateformes, mais aussi les utilisateurs, y compris les personnalités politiques et organisations qui s'en servent à loisir.
 
 
 
 
  
Allemagne
Une soirée fétiche de 600 personnes interrompue par la police à Berlin
 

La police a mis fin le week-end dernier à une énorme fête fétiche qui a rassemblé plus de 600 personnes au centre-ville de Berlin. Les participants enfreignaient clairement les restrictions sanitaires liées au Covid-19.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'avocate archi-catholique Amy Coney Barrett entre à la Cour suprême
 

Le Sénat de Washington a confirmé la candidate du président Donald Trump, lundi soir. La décision a été prise avec les votes de 52 membres républicains du Sénat, les 47 démocrates et un républicain ont voté contre.
 
 
 
 
  
Union civile des couples homosexuels
Des médias évoquent une possible censure papale
 

Le Vatican pourrait avoir coupé certains propos du pape François sur l'union des couples de même sexe, tenus lors d'un entretien avec un journaliste mexicain en 2019 et révélés mercredi, avancent des médias.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Les LGBT catholiques, reconnaissants mais sans illusion, après les propos du pape sur l'union civile
 

"Un geste fort" qui "ne changera rien au quotidien" des couples LGBT mais peut "faire reculer l'homophobie": après les propos du pape François en faveur de l'union civile pour les homosexuels, les fidèles gays et lesbiennes restent prudents et ne s'attendent pas à une révolution de l'Eglise catholique.
 
 
 
 
  
Asie
Le Sri Lanka accusé de pratiquer les tests anaux sur les homosexuels
 

Le gouvernement sri-lankais est accusé d'imposer des "tests" de virginité anale aux homosexuels dans le but de prouver qu'ils ont des relations sexuelles avec des hommes et de les poursuivre en justice. 
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le pape François se dit en faveur de l'union civile pour les couples homosexuels
 

Le pape François a défendu mercredi très explicitement le droit des couples gays, "enfants de Dieu", de vivre au sein d'une "union civile" qui les protège légalement.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site